Accueil      Astragale      Etudes      Recherche      Human By Nature      Livres     Satisfaction client      Commander     
        
Accueil      Astragale      Etudes      Recherche      Human By Nature      Livres     Satisfaction client       Commander     

    

Télomères & Télomérase

Les mécanismes du vieillissement se dévoilent à mesure que la science progresse. Les plus récentes découvertes, récompensées par un Prix Nobel, pointent les cellules, leur ADN et plus particulièrement les télomères comme étant au coeur du processus de vieillissement.  

La structure en double hélice de l'ADN, présente dans toutes les cellules vivantes, renferme l'ensemble des informations nécessaires au développement et au bon fonctionnement de l'organisme.

Aux extrémités de ces structures, comme des bouchons sécables sur leur épaisseur, se trouvent les précieux télomères, fortement impliqués dans le processus du vieillissement lorsque ces derniers raccourcissent avec l'âge, la pollution, le stress et une mauvaise hygiène de vie. C'est l'enzyme télomérase qui est responsable du renouvellement cellulaire, jusqu'à épuisement de notre capital jeunesse.

Trois prix Nobel

En 1971, le biologiste russe Alekseï Olovnikov émet l'hypothèse que la durée de vie maximale des cellules est corrélée à la perte progressive de séquences télomériques. En effet, lors de chaque division cellulaire, les télomères s'érodent jusqu'à atteindre une taille critique qui déclenche l’entrée en sénescence de la cellule (les télomères agissant comme l’horloge biologique qui régit la durée de vie de ces dernières).
Cette théorie est connue sous le nom de théorie télomérique du vieillissement. Ce biologiste augura l'existence d'une enzyme capable d'inverser ce processus en synthétisant de nouvelles séquences d'ADN télomériques : la télomérase. L'identification de la télomérase est actée en 1985 par Elizabeth Blackburn, Carol Greider et Jack Szostak, travail récompensé par le prix Nobel de médecine physiologique en 2009.

 

 

Trois prix Nobel

En 1971, le biologiste russe Alekseï Olovnikov émet l'hypothèse que la durée de vie maximale des cellules est corrélée à la perte progressive de séquences télomériques. En effet, lors de chaque division cellulaire, les télomères s'érodent jusqu'à atteindre une taille critique qui déclenche l’entrée en sénescence de la cellule (les télomères agissant comme l’horloge biologique qui régit la durée de vie de ces dernières).
Cette théorie est connue sous le nom de théorie télomérique du vieillissement. Ce biologiste augura l'existence d'une enzyme capable d'inverser ce processus en synthétisant de nouvelles séquences d'ADN télomériques : la télomérase. L'identification de la télomérase est actée en 1985 par Elizabeth Blackburn, Carol Greider et Jack Szostak, travail récompensé par le prix Nobel de médecine physiologique en 2009.

 

 

 

 

Propriétés Antivieillissement de l’Astragale. Revue de littérature scientifique par le Dr Alain GERBI, chercheur INSERM

 

 
Conformément à la réglementation en vigueur sur les allégations de santé, l’astragale participe à la lutte contre les effets du vieillissement (ID 3261), contribue à soutenir les défenses naturelles (ID 3275/3968) et possède des propriétés anti-oxydantes (ID 3256).  
 
 
La Racine d’Astragale, connue comme tonique depuis plus d'un millénaire, est l'une des plantes traditionnelles chinoises les plus courantes. Récemment, la composition chimique et les activités pharmacologiques de cette plante ont été largement rapportées. Polysaccharides, triterpènes et flavonoïdes sont considérés comme des composants efficaces. Les expériences pharmacologiques et les rapports cliniques montrent que la racine d’Astragale exerce de bons effets sur le système immunitaire et l'anti-vieillissement (1).

Vieillissement cognitifLa prévalence croissante des problèmes neurodégénératifs chez les populations vieillissantes invite à développer des approches différentes ; ainsi une étude a indiqué que les composants actifs de l'Astragale, sont capables d'exercer un effet en réduisant la surcharge en fer dans le cerveau et pouvant ainsi fournir une nouvelle approche pour le développement de médicaments (2)


Vieillissement oxydatif :
 La Racine d’Astragale a été utilisée depuis des milliers d'années pour les déficits neurologiques associés aux phénomènes oxydatifs du vieillissement. Selon une recherche, l’astragale (en particulier APS) protège les mitochondries en piégeant les espèces réactives de l'oxygène (ROS), en inhibant la perméabilité mitochondriale et en augmentant les activités des anti-oxydases, révélant ainsi ses propriétés anti oxydantes (9).
 


Vieillissement de la peau :
 La fermentation microbienne est l'une des méthodes classiques de traitement des herbes chinoises. La Racine d’astragale sous forme de préparations non fermentés (HQNB) et fermentés (HQB) est étudiée sur la production d'acide hyaluronique (HA) dans les cellules primaires de peau humaine.



Lien à la télomérase :
 Il a été récemment démontré que l’astragaloside (AST), petite molécule activatrice de télomérase dérivé de l’astragale, améliorait la réponse proliférative des lymphocytes T CD8 + chez des patients immunodéficients par stimulation de l’activité de la télomérase (18). La racine d'astragale, considérée comme un tonique en médecine traditionnelle coréenne, a été prescrite pendant de longues périodes pour traiter une maladie chronique en stimulant le système immunitaire.


 
 

Les télomères expliqués par le Docteur Christophe BENETTON, chercheur et rapporteur scientifique

 
La restauration de l’activité de la télomérase stoppe et inverse les processus de vieillissement chez des souris déficientes en télomérase.
 
 
 

Résumé :

   
Les pertes d’information de l’ADN liées à sa dégradation progressive avec le temps ont été clairement reliées aux processus de vieillissement. En particulier, la perte de la fonction de protection de l’ADN par les télomères entraîne le vieillissement, la mort cellulaire dans les modèles animaux. Le maintien de l’intégrité des télomères paraissait donc un objectif prioritaire dans la lutte contre le vieillissement.
Cette étude chez la souris, parue dans la prestigieuse revue Nature, confirme non seulement que l’altération des télomères est liée au vieillissement mais aussi et surtout démontre que la restauration des télomères stoppe et même inverse les mécanismes de vieillissement des cellules et des tissus.
Cette étude est cruciale car elle est la première à montrer la possibilité d’inversion du processus de vieillissement d’origine génétique. La technique utilisée dans cette étude est l’incorporation de matériel génétique qui est encore impossible à réaliser en pratique. En revanche, sur la base de cette étude, le développement de principes actifs ayant une action de protection des télomères notamment en agissant sur la télomérase offre des perspectives très prometteuses dans la lutte contre le vieillissement.
 
 

ADN et caution scientifique de l'Europe

Les télomères raccourcissent avec l’âge, l’inflammation et le stress. Des études ont montré que des télomères courts sont associés à un risque plus élevé de maladies liées à l’âge. Certains actifs contenus dans ADN Téloméractives, bénificient d'allégations de santé avérées ou encore à l'étude par l'EFSA, comme l'Astragale, qui contribue à un effet antivieillissement (à partir de deux comprimés), ou encore le zinc, qui contribue à la synthèse normale de l'ADN.

 

 

Prenez connaissance des allégations de santé étudiées par le collège d'experts scientifiques de l'EFSA en lien avec la protection de l'ADN en suivant ces liens: accès à la liste des vitamines et minéraux, et accès à la liste des plantes.

ADN et caution scientifique de l'Europe

Les télomères raccourcissent avec l’âge, l’inflammation et le stress. Des études ont montré que des télomères courts sont associés à un risque plus élevé de maladies liées à l’âge. Certains actifs contenus dans ADN Téloméractives, bénificient d'allégations de santé avérées ou encore à l'étude par l'EFSA, comme l'Astragale, qui contribue à un effet antivieillissement (à partir de deux comprimés), ou encore le zinc, qui contribue à la synthèse normale de l'ADN.

 

Prenez connaissance des allégations de santé étudiées par le collège d'experts scientifiques de l'EFSA en lien avec la protection de l'ADN en suivant ces liens:

accès à la liste des vitamines et minéraux, et accès à la liste des plantes.

 

 

 

 

 

 

 

 Les télomères raccourcissent avec l’âge, l’inflammation et le stress. Des études ont montré que des télomères courts sont associés à un risque plus élevé de maladies liées à l’âge. Certains actifs contenus dans ADN Téloméractives, bénificient d'allégations de santé avérées ou encore à l'étude par l'EFSA, comme l'Astragale, qui contribue à un effet antivieillissement (à partir de deux comprimés - 100 mg d'extraits qui correspondent à 2880mg de racines sèches), ou encore le zinc, qui contribue à la synthèse normale de l'ADN.

 

Prenez connaissance des allégations de santé étudiées par le collège d'experts scientifiques de l'EFSA en lien avec la protection de l'ADN en suivant ces liens:

accès à la liste des vitamines et minéraux, et accès à la liste des plantes.

 

 

 

 

       


 



Plan du site :
 Accueil  |  Astagale  |  Etudes | Recherche  | Human by NatureLivres |  Satisfaction client | Boutique  |  Contact

 


© AQTD - Mentions légales